Pinned post

Si vous cherchez des pistes de réflexion pour mettre en place une stratégie de sauvegarde (à titre pro ou perso), ou déjà pour comprendre de quoi il s’agit si ça ne vous est pas familier, j’avais écrit ça l’année dernière : blog.lrdf.fr/article9/mettre-e

C’est un peu dense mais assez complet, et si vous avez des questions/remarques n’hésitez pas :)

Pinned post

Pour les personnes que ça peut intéresser, j'ai mis en ligne mon cours "Supervision et métrologie" (disponible en ODP et en PDF).

C'est par ici : blog.lrdf.fr/article14/petit-c

Pinned post
Pinned post

C'est dimanche, c'est le moment de vérifier ses sauvegardes de la semaine !

Ou de les mettre en place, si on n'en a pas encore :flan_strong:

Et si vous en profitiez pour regarder du côté de ?

blog.lrdf.fr/article12/sauvega

Pinned post

Dites, les gens.

Oubliez pas que derrière les services que vous utilisez tous les jours, sur Internet ou "IRL", il y a des gens qui bossent. Qui font souvent ce qu'ils peuvent avec les moyens qu'on leur donne. Qui n'ont souvent pas d'autre choix que de travailler là.

Et que quand vous passez votre temps à cracher à la figure des-dits services, vous crachez directement à la figure des personnes qui bossent derrière. Qui y passent leurs journées, voire leurs nuits en astreinte, et pas forcément par choix.

Relativisez en peu, quand un site rame ou plante pendant 5 min. Allez prendre l'air, prenez un thé, et laissez les sys/netadmins respirer un coup, le service sera d'autant mieux rétabli.

Quand j'entends que des sysadmins craquent et se mettent à pleurer suite à une bavure en production, ça me reste en travers la gorge, désolé.

Vous avez un site avec du matos fiable pour des batteries d’onduleur ? (du Eaton)

Bonjour, avez-vous déjà entendu parler de mon chausson aux pommes géant ? :goose_peek:

Et n'oubliez pas de brancher l'anti-moustiques dans la chambre !

Yeah sex is good, but what about un jus d'ananas bien frais ? :flan_vacation:

Debug réseau, la méthode facile :

  • c'est pas la bonne IP
  • si c'est pas ça, c'est à cause de la table ARP
  • si c'est pas ça, c'est la MTU
  • si c'est pas ça, c'est de la faute à Cisco.

Attendez, vous insinuez que le FN est rempli de fachos racistes et antisémites ?

Mais quelle surprise !

Elections régionales et départementales : plusieurs candidats RN privés d'investiture après des révélations sur leur passé

francetvinfo.fr/elections/depa

SSL be like : "Tu devais amener la sécurité sur nos infras, pas les condamner à la nuit !"

Rant, long toot, IT (en français) 

Si je puis me permettre, j'en ai un peu marre d'entendre/voir des gens opposer les "devs d'avant" qui savaient tout faire de tête pour coder un module d'alunissage complet en 2h avec un café froid et un trombone rouillé sans avoir besoin du manuel d'instructions des microcontroleurs (ce qui a toujours été faux, faut arrêter les conneries), et les "devs d'aujourd'hui" qui passent leurs journées sur Stackoverflow et galèrent pour faire tomber en marche un script de 40 lignes.

Déjà, de 1 : les systèmes aujoud'hui sont beaucoup plus complexes, parce que ce sont des empilages infâmes de technos et d'équipes, avec parfois du legacy qui se traîne pendant des dizaines d'années. Moi aussi si on me donne une feuille vierge je peux faire des trucs funs et propres, hein.
Donc oui, ça a évolué n'importe comment et on commence à prendre conscience qu'on va trop loin et qu'on est en train de perdre la main sur les infras et les "révolutions" technologiques, mais si on galère autant, nous simples "devs", si des technos de conteneurisation débarquent dans tous les sens pour embarquer toutes les libs du monde pour espérer faire tomber en marche un soft, pour moi c'est pas une surprise. C'est dommageable, ça ne fait qu'empirer la situation, ça bouffe des ressources à n'en plus finir, mais les "devs" en-dessous font leur possible avec les technos à leur dispo, et les délais et les coûts qu'on leur impose. Et des environnements de travail avec des outils de debug, des langages avec des niveaux d'abstraction ou autres "facilités" ne compensent pas cette complexité toujours croissante.

De 2 : faudrait voir à arrêter de réduire les "devs" à des simples pondeurs/pondeuses de code. Les interactions entre les composants d'un SI sont de plus en plus wtf, les échelles ne sont plus les mêmes, les technos partent dans tous les sens : pour apporter une solution à une problématique, il ne suffit pas de 20 lignes de code qui sortent d'une barbe. Les "devs" vont devoir imaginer, concevoir, échanger, tester, recommencer, adapter, confronter, re-tester, encore et encore. En anticipant des évolutions à venir, des problématiques clientes, etc etc. Ce sont des artisans architectes. Des architectes qui encore une fois doivent s'adapter à un milieu qui évolue plus vite que n'importe quel autre, avec une quantité astronomiques d'outils et de variantes, tous plus foireux les uns que les autres. Que ça soit du Python, du Perl, du Go, on s'en fout c'est pas la question ; que tu sois capable de pondre de tête des algos ultra complexes en tel ou tel langage, on s'en fout ; que tu connaisse par coeur toutes les subtitilités de la gestion mémoire en C, ça fait pas de toi un.e "meilleur.e" dev. Faut voir de quel projet exactement on parle, des moyens qu'on te donne, des attendus. Et on a rarement le choix, faut pas l'oublier.

Je fais du Perl, et j'y connaissais rien il y a 2 ans. Je cherche au moins 1x par semaine une astuce sur Stackoverflow, il m'arrive même de retourner chercher comment on tri un array parce que j'ai un doute sur la syntaxe. Mais mon code fait tourner des milliers de clients, il est testé et relu dans tous les sens, il est aussi robuste que possible, et quand y'a un bug, et y'en a, je fais mon possible pour que ça ne se reproduise pas. Et mes chefs sont satisfaits. Je n'ai pas fais d'études de "dev", je n'ai pas idolatré pendant toute ma vie des figures du logiciel qui incarnerait la quintescence du MacGyver barbu. Mais je sais analyser mon écosystème, percevoir les enjeux, contextualiser mes projets, comprendre et échanger avec les équipes avec qui je travaille : mon code, je le structure pour elles, pour qu'il soit simple, compréhensible, utilisable par tout le monde. Je sais m'adapter, et aller chercher les infos dont j'ai besoin, y compris sur Stackoverflow ou sur un vieux blog en Russie.

Ne venez pas me dire que mon code n'est pas optimisé, je le sais déjà et ce n'est pas l'objectif. Ne venez pas me dire que c'était mieux avant, parce que je concrètement je m'en tape. Je suis comme tout le monde, j'avance un pas à la fois, j'apprends, je rate, j'évolue. Et mon code aussi. S'il y a un coup de balai à donner, c'est plutôt là-haut, chez les obsédé.e.s du résultat et du tableur Excel.

Formez les jeunes au lieu de les insulter.

Armes/guns, USA, covid 

Les USA, toujours au top. Et pour la fête des pères en plus, masculinisme toussa toussa.

Quel pays, mais quel pays :ohgod_ohfuck:

forbes.com/sites/alisondurkee/

Show older
Mastodon

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!